2016
Gabriele Cepulyte,
Formes et visibilités de l’archive en ligne: éditer les archives d’Électre d’Antoine Vitez

Ce projet de recherche en design graphique s’attache à questionner les enjeux de la mise en ligne d’archives numérisées. Suite à la feuille de route stratégique dédiée à l’OpenData mise en place par le gouvernement français en 2013, nous assistons à une mise en ligne massive des archives publiques sous forme de bases de données permettant le traitement analytique de masses documentaires, instaurant un simulacre d’ultra-transparence.

À travers une « exposition virtuelle », le but de ce projet était de sortir l’archive de sa présentation sous forme de catalogue raisonné, devenu peu à peu une forme standard avec l’avènement des moteurs de recherche. Présenter les archives des trois mises en scène d’Électre de Sophocle par Antoine Vitez permettait de poser la question de la restitution de l’événement théâtral, expérience à jamais perdue, mais ouvrant la porte à une expérience sensible des documents d’archive sur support numérique. En opérant des extractions d’images, de vidéos, d’écrits manuscrits et en les réintégrant au sein du texte théâtral, c’est un montage temporel qui s’opère, du lisible au visible, d’années en années, prenant forme via la matérialité historique des documents présentés.

Projet mené en partenariat avec l’Institut Mémoire de l’Édition Contemporaine—Imec, Caen.