2017

Rémi Forte, Design de l’écriture littéraire à l’âge numérique

Tanguy Vanlaeys, CNC Typographie

Alexis Faudot, Rafael Ribas, Halbgotische, Gotico-​Antiqua, Fere-​Humanistica: entre gothique et romain

Morgane Pierson, Nsibidi, des picto-​idéogrammes du Nigeria. The Missing Scripts 2017

Rosalie Wagner, Un système typographique paramétrique pour l’alphabétisation et la rééducation à la lecture

2016

Montasser Drissi, «À quoi doit ressembler une Alef?»

Isia Yurovsky, Le Romain du Tsar

Gabriele Cepulyte, Formes et visibilités de l’archive en ligne: éditer les archives d’Électre d’Antoine Vitez

Clément Le Tulle-Neyret, Immortel

Camille Trimardeau, Un système d’écriture pour la notation gymnique

Arthur Francietta, The Missing Scripts 2016

2015

Lucas Descroix, Italicismes. De l’Aldine à l’oblique, les formes italiques face au modèle familial traditionnel

Miklós Ferencz, Le grain du texte imprimé

Pierre Fournier, Les signes sur le mur

Sylvain Julé, Interfaces (trans)textuelles

Corentin Noyer, Manipulation typographique

2014

Alice Jauneau, Percer à jour

Céline Kriebs, Zones frontalières

Francis Ramel, Un caractère pour les premières notations du chant

David Vallance, Re‑Typographe 2014

Mário Vinícius, Paideuma

Elvire Volk Leonovitch, PIM. Police pour les Inscriptions Monétaires

2013

Sébastien Biniek, Composition cartographique, nouvelle topologie

Thomas Bouville, Re‑Typographe 2013

Redouan Chetuan, Awal. Un pays, trois systèmes d’écritures

Sarah Kremer, Développement d’un caractère phonétique étendu

Julian Moncada, Ugly faces

Éloïsa Pérez, Du geste à l'idée : formes de l'écriture à l'école primaire

2017
Tanguy Vanlaeys,
CNC Typographie
Les fontes de gravures et leur lien intrinsèque avec les machines-outils à commandes numériques (MOCN) proposent de nouveaux enjeux formels et techniques complexes. Comment les penser, les dessiner et les optimiser ? Avec quel logiciel ? Dans quel format ? Pour quel corps de texte ? Quel support ? Quel type d’usinage ? Quel usage ? Elles amènent en effet à penser la typographie hors des domaines d’application habituels de l’imprimé/écran, pour l’amener vers ceux de l'usinage et du prototypage rapide.  Cette partie de la création de caractères n’a que rarement attiré l’attention des typographes professionnels. Les ingénieurs étaient préférés aux designers pour répondre le plus rapidement possible à un problème technique industriel.   Aujourd’hui, le répertoire des polices de gravures disponibles reste à interroger et à étoffer. Il se contente principalement d’imiter des modèles historiques avec une qualité de dessin médiocre, et reste exclusivement disponibles dans des logiciels de CAO. Par ailleurs, la démocratisation d’accès aux MOCN liée à l’émergence d’espaces dédiés au prototypage rapide (FabLabs, Maker Space, etc.) place ces machines hors de leur contexte initial de production de masse. Ainsi, cette nouvelle situation permet d’introduire des outils et des logiques autrefois réservées au monde industriel dans le processus de recherche en design typographique (temps d’observation, détournement, expérimentation).  Dans une démarche finalement proche de celle de l’ingénieur (car préoccupé par le souci d’optimisation), les enjeux de cette recherche seront donc opérationnels et critiques (1) : — comprendre cette nouvelle relation que le dessinateur de caractères peut entretenir avec les MOCN — interroger et enrichir le répertoire des polices de gravures — dégager des formes singulières / adaptées / optimisées — proposer un processus de création précis et détaché des logiciels de CAO 1.Masure A., Design et humanités numérique, Paris, 2017, éditions B42, 146 p. https://labo-anrt-tanguy-vanlaeys.tumblr.com