Articuler un langage graphique avec un discours de vulgarisation de la physique quantique.

La physique quantique est un modèle de pensée né au XXe siècle en rupture avec la physique classique. Contre-intuitive et gouvernée essentiellement par des équations mathématiques abstraites, elle décrit des phénomènes qui ont lieu à l’échelle des particules élémentaires et des atomes, imperceptibles par les sens humains, et qui ont un impact considérable sur le fonctionnement du monde macroscopique.

Avec une nouvelle conception, on invente les mots pour la dire, les signes pour la représenter. Quelle est l’esthétique la plus appropriée pour dire la physique quantique et la révolution conceptuelle qu’elle représente ?

En partenariat avec Julien Bobroff – physicien, professeur à l’Université Paris-Sud (Orsay) et membre du groupe de recherche « La Physique Autrement » au Laboratoire de Physique des Solides (CNRS et Université Paris-Sud) –, ce projet a pour but de créer une grammaire visuelle et un système typographique manipulables pour expliquer et raconter la physique quantique et ses enjeux.

Comment inscrire graphiquement ce système de notation dans une démarche spécifique de vulgarisation scientifique ?

La division entre texte et image est très présente dans la publication scientifique, ce qui entretient la fascination du grand public avec de belles images. Allant à contre-pied de ce constat, le but de cet objet est de reconnecter le signe pictural à un discours de vulgarisation, et par là faciliter la compréhension de concepts difficiles à saisir. Hybrider image et texte en alliant ainsi la force iconique à la puissance du langage.