Nancy, 19-20 février 2018,
Écrire avec des images

Rencontres du troisième type 
Écrire avec des images
Atelier national de recherche typographique
École nationale supérieure d’art et de design de Nancy
Lundi 19 – mardi 20 février 2018
Campus ARTEM Nancy, France

http://iiitype.anrt-nancy.fr/en

Programme

Avec:
Ruedi Baur, Integral Ruedi Baur, Paris (FR)
Johannes Bergerhausen, Hochschule Mainz (DE)
Christopher Burke, Univ. Reading (UK)
Charlène Cassier, Magali Massiera, Frédéric Rouffet, Arcanae / Univ. Paul Valéry Montpellier 3 (FR)
Sébastien Dégeilh , Antonio Silveira Gomes, ISDAT Toulouse (FR), FCTUC (PT)
Marie Flesch, ATILF Nancy (FR)
Colin M. Ford, Hoefler & Co, NYC (USA)
Pierre Fournier, ANRT-Nancy / Labex Archimede - HieroLexique / Arcanae (FR)
Charles Gautier, Univ. Paris Descartes (FR)
Jochen Gerner, Nancy (FR)
Jérémie Hornus, Gaetan Baehr, Julie Soudanne, [Black]Foundry, Paris (FR)
Paul D.Hunt, Adobe, San Francisco (USA)
Thomas Huot-Marchand, ENSAD Nancy - ANRT (FR)
Luna Kindler, ENSAV La Cambre, Bruxelles (BE)
Aline Melaet, ENSAV La Cambre, Bruxelles (BE)
Gilles Palsky, Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne (FR)
Éloïsa Pérez , ENSAD Nancy - ANRT (FR)
Luciano Perondi, ISIA Urbino, Univ. Urbino (IT)
Morgane Pierson, Arthur Francietta, ENSAD Nancy - ANRT (FR)
Anne-Lyse Renon, Telecom Paris Tech i3 CNRS, EHESS, Paris (FR)
Rainer Erich Scheichelbauer, Glyphs / Schriftlabor, Vienna (AU)
Shivay la bruja, Ecole offshore Shanghai – ENSAD Nancy / Lyon (FR)
Coline Sunier, Charles Mazé, Bruxelles (BE) / ENSAD Nancy - ANRT (FR)
Daniel Utz, Hochschule für Gestaltung, Schwäbisch Gmünd, University of Applied Sciences (DE)

Écrire avec des images

« I think it was this possibility of actively combining things which was at the bottom of the joy I took in symbols, whether they appeared in isolation and could be put together, or in combinations that could be split up and then recombined in a different way. I regretted that the old picture writing had gradually disappeared instead of becoming the source of a kind of international picture language which would be able to bring together all kinds of people. »*
Otto Neurath, From hieroglyphics to Isotype, a visual autobiography, chap.4. London, Hyphen Press, 2010

Les Rencontres du troisième type explorent les frontières des systèmes typographiques : ni latins ni non-latins, mais d’un autre genre.
La popularité et le développement récent des emojis a réactivé le plus ancien des types d’écritures : l’écriture pictographique. Aux lettres de l’alphabet, qui constituent leur lointaine descendance, se mêlent aujourd’hui de petites images colorées, symboles primitifs et désormais quasi-universels. Leur adoption rapide par les utilisateurs du monde entier exerce une pression sans précédent sur l’organisme en charge de la normalisation de ces signes, le consortium Unicode, qui statue sur leur intégration. Par exemple, les débats suscités par la représentation en emojis des genres et des couleurs de peau soulignent à la fois les limites des représentations archétypales et leur ambiguïté intrinsèque.

Écrire avec des images, est-ce toujours écrire ? Un système d’écriture pictographique est-il à même de tout exprimer, d’embrasser tout l’univers visible et dicible ?
Quels éclairages peuvent fournir l’exemple des écritures anciennes, tels les hiéroglyphes égyptiens ou des projets tels que l’Isotype d’Otto Neurath, sur ces pratiques contemporaines ? Quelles limites, linguistiques ou sémiologiques, y a-t-il à la normalisation de ces symboles ? Quels rôles jouent les pictogrammes lorsqu’ils se mélangent aux lettres de l’alphabet ? Leur emploi est-il vraiment universel, ou note-t-on des différences d’utilisations, selon les pays et les cultures ?

La 2e édition des rencontres du troisième type croise les champs du design, de l’illustration, de la typographie, de l’art, de l’égyptologie, de l’histoire et de la théorie du design, avec des intervenant·e·s du monde entier.