À l’intersection des pratiques poétiques contemporaines et de la typographie, « Programme poétique, système typographique » interroge la systématisation de l’écriture poétique, de la composition typographique et du dessin de caractères. En réponse à la massification de la production de textes liée à l’essor d’Internet, comment développer une pratique de la poésie par l’appropriation de textes issus du web ? Cette approche poétique s’incarne par le développement de protocoles d’écritures, le prélèvement de fragments textuels en ligne, l’utilisation de fonctions propres aux outils numériques tels que « copier / coller » ou encore la programmation d’algorithmes. D’après cette pratique de l’écriture, dans quelle mesure la composition typographique devient un moyen de restituer les gestes de prélèvement opérés ? Comment le dessin d’une police de caractères peut incarner cette écriture ? Écriture poétique, composition typographique et dessin de caractères sont alors corrélés. De la lettre à la page, une même grille régule et contraint le dessin de la police de caractères et la mise en forme du texte. Les gestes graphiques sont réduits à l’essentiel. Un système typographique exacerbé pour un programme poétique total.